La prévention au coeur du 3ème Plan Santé au Travail

La prévention au coeur du 3ème Plan Santé au Travail

Le Conseil d’Orientation des Conditions de Travail (COCT) adopte le troisième Plan Santé au Travail qui constituera la feuille de route du gouvernement en matière de santé au travail.

Un plan qui couvre la période 2016 – 2020

Le troisième plan santé au travail, axé sur la « prévention » et le travail « comme lieu d’épanouissement », a été présenté et lancé officiellement par la ministre du travail, Myriam El Khomri. Ce troisième plan, qui couvrira la période 2016-2020, a été présenté par la ministre lors d’une réunion du Conseil d’orientation sur les conditions de travail (Coct), instance de concertation entre partenaires sociaux et pouvoirs publics créée en 2008 qui participe à l’élaboration de la politique nationale de prévention des risques professionnels.

Anticiper les risques professionnels

Ce plan fait partie d’une réflexion générale sur la réforme du code du travail qui sera présentée au premier semestre 2016 au Parlement. Il « marque un infléchissement majeur en faveur de la prévention (…) car nous avons tout à gagner à une politique de prévention efficace qui anticipe les risques professionnels et garantisse la bonne santé des salariés », a souligné Mme El Khomri.

Cette prévention passe notamment par la médecine du travail que la ministre souhaite réformer en lui donnant « les moyens de mieux fonctionner dans un cadre rénové ».  « L’objectif n’est évidemment pas moins de protection ou de suivi mais un suivi plus intelligent, plus effectif, par exemple en organisant mieux les adaptations du poste de travail, le reclassement ou en développant des modalités de surveillance spécifiques pour les salariés occupant des postes à risque », a-t-elle détaillé.

Ce plan vise également à « mettre en avant une approche positive du travail et non pas pathogène », a souligné la ministre.
Mme El Khomri dit vouloir porter « une vision positive et moderne du travail » conçu comme « un lieu d’épanouissement et d’émancipation pour l’individu », tout en rappelant la mise en place du compte personnel de prévention de la pénibilité.

Elle s’engage « à une concertation approfondie pour préparer les travaux parlementaires » avec les partenaires sociaux.

>> Télécharger ici le 3ème Plan Santé au Travail

 

Source : Le Figaro

Share this story:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *