Dry January : premier bilan.

Dry January : premier bilan.

Tandis que depuis les années 1960, la consommation d’alcool en France régresse, l’Angleterre vient récemment de rejoindre cette tendance.

Depuis quelques années une nouvelle « bonne résolution » y a fait surface, le « Dry January » :

Le Dry January est un challenge consistant à s’abstenir de consommer des boissons alcoolisées durant tout le mois de Janvier.

Lancé en janvier 2013 par l’association Alcohol Concern, le mouvement réunit 3 800 participants lors de sa première édition et a continué à croître jusqu’à atteindre 4 millions d’abstinents durant l’édition 2019 !

Après 6 éditions et pléthore de challenges acceptés, qu’en est-il des bénéfices qu’apporte ce défi ?

 

Person holding a phone with the ithylo app displaying 0.00mg of alcohol in her breath

Effets  du Dry January sur le court terme :

Le psychologue Dr.  Richard De Visser a conduit une étude auprès de 800 personnes participant à l’édition 2018.
Cette dernière nous permet de constater des effets bénéfiques sur le court terme, que ce soit au niveau du ressenti :

  • 93% des participants ont eu un sentiment d’accomplissement ;
  • 80% ont l’impression de mieux contrôler leurs consommations ;
  • 71% ont réalisé qu’ils n’avaient pas besoin d’un verre pour s’amuser.

Ou des effets physiques :

  • 71% ont mieux dormi ;
  • 54% avaient une meilleure peau.

Ces derniers trouvent des explications scientifiques :

  • Si l’alcool peut aider à s’endormir, il nuit à la qualité globale du sommeil, en vous empêchant d’atteindre le sommeil profond, ce qui altère vos capacités de mémorisations, de concentrations et vos capacités physiques, facteurs non-négligeables des 20% d’accidents du travail liés aux addictions
  • Les personnes ayant achevé avec succès le Dry January ont constaté une meilleure productivité, ainsi qu’un regain de confiance en soi.

 

  • L’alcool a des effets déshydratant, inflammatoire et fragilisant sur notre peau. S’abstenir un mois permet donc d’avoir un teint plus frais ainsi qu’une diminution de l’acné pour les personnes touchées par cette condition.

 

Après avoir vu les effets sur le court terme, il est légitime de se demander si participer à ce défi va nous aider sur le long terme.

Effets sur le long terme :

D’après le Dr. De Visser : « Le simple fait de s’abstenir de toute consommation d’alcool durant un mois aide les participants sur le long terme ; en Aout, on nous rapporte un jour d’abstinence supplémentaire par semaine. Nous retrouvons ces changements d’habitudes de consommation même parmi les personnes n’ayant pas réussi à rester sobre tout le mois, cela démontre qu’il y a des bénéfices simplement en essayant de réussir le Dry January »

En 2013, 6 mois après la fin du challenge, 648 des 900 participants déclaraient avoir « réduit les épisodes de consommation nocive d’alcool. » et 36 n’avaient pas retouché à un verre depuis le mois de janvier. Cela confirme le ressenti des participants déclarant avoir « pris du recul » vis-à-vis de leur consommation d’alcool.

Au-delà du « ressenti », la régénération de certains organes est impressionnante . Cette même année, Andy Coglhan a suivi le foie de 14 personnes. 10, dont lui-même, se sont abstenus pendant 5 semaines tandis que 4 ont continué à boire en suivant leurs habitudes.
Son étude  a permis de constater d’importante baisse du cholestérol, de la graisse et du poids des foies des abstinents.

Un leurre pour certains :

Cependant, le Dr. Mark Wright nous prévient : «  Le Dry January peut-être le leurre parfait, car il peut donner à certaines personnes l’illusion de tenir leur consommation en main »
Selon lui, ce n’est pas la meilleure solution pour les problem drinkers. Les personnes qui ne sont pas dépendantes physiquement, peuvent passer parfois plusieurs mois sans boire mais consomment de manière excessive lorsqu’ils souhaitent s’alcooliser. Ils leur arrivent de manquer des jours d’école ou de travail due à leur surconsommation de la veille.

Une solution plus adaptée à ce type de cas serait le suivi de la consommation et sa réduction à chaque occasion. Découvrez ce que nous proposons pour les particuliers et les entreprises.

 

Après avoir vu tous les bénéfices d’un mois de sobriété, pourquoi ne pas vous lancer ?

N’hésitez pas à nous dire si vous tenterez le challenge en 2020 !

Share this story:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *